Biographie de Monsieur Pierre Oser

Maire de la Ville de Delle


Pierre Oser est élu à la tête de la Ville de Delle lors de la réunion du conseil municipal du 13 avril 2004. Il succède à Raymond Forni, maire depuis 1991, qui, élu président de la région Franche-Comté lors des dernières élections régionale, ne peut plus, par la loi, cumuler un autre poste exécutif et démissionne donc de ses fonctions de maire tout en restant élu dellois au poste de premier adjoint.

Le nouveau maire, Pierre Oser est né à Delle le 17 juin 1949. Il passe son enfance à Joncherey mais fréquente le collège de Delle, situé alors au centre-ville. Reçu au concours d'entrée à l'école normale d'instituteurs, il poursuit ses études au lycée de garçons de Belfort puis à l'école normale de Besançon.

Sa carrière professionnelle se déroule entièrement à Delle. Il est d'abord instituteur puis directeur de l'école de la Voinaie 2 - aujourd'hui l'école du Pâquis. Depuis quelques années, il est directeur de l'école Cassin au centre du vieux Delle, à deux pas de la mairie. Il cessera ses fonctions en juin prochain en faisant valoir ses droits à la retraite.

C'est en 1983 que Pierre Oser entre en politique, il est alors élu conseiller municipal sur la liste de Denis Maire. Réélu en 1989, il est conseiller délégué chargé des sports (idéal pour cet ancien footballeur et athlète), poste qu'il conserve lorsque Raymond Forni accède à la fonction de maire de Delle après la démission de Denis Maire.

En 1995, Pierre Oser est élu premier adjoint tout comme en 2001 sur la liste menée par Raymond Forni. En 2001, il est également élu conseiller général du Territoire de Belfort sous l'étiquette du Parti socialiste succédant à Raymond Forni.

Pierre Oser est marié et père de deux grandes filles. Son prédécesseur a tenu à souligner la ténacité de Pierre Oser qui va servir les Dellois avec un autre style mais tout en poursuivant la même ligne de travail. Homme discret et travailleur, Pierre Oser est même, selon le nouveau président de la Région, d'une "modestie excessive".


Du 18 Décembre 2005

Le maire arbore de l'argent

À l'issue du conseil municipal de vendredi soir, Raymond Forni, président du conseil régional, a eu le plaisir de remettre à son successeur à la mairie de Delle, la médaille d'honneur régionale, départementale et communale pour le récompenser de vingt-trois années passées au service de ses concitoyens.
C'est en effet en 1983 que Pierre Oser a été élu la première fois en qualité de conseiller municipal de Delle ; il est réélu en mars 1989. À la suite des élections de juin 1995, il est nommé premier adjoint au maire en charge des affaires scolaires, des sports et de la jeunesse.

«Il parle peu mais il parle juste»

Il retrouve ce poste de 1er adjoint après les élections de mars 2001 et, en avril 2004, il est élu maire de Delle à la suite de l'élection de Raymond Forni à la présidence du conseil régional et en application de la règle de non-cumul. Outre ses fonctions à la mairie, Pierre Oser effectue son premier mandat de conseiller général du canton de Delle.
Selon Raymond Forni, cette médaille se mérite car être élu est une tâche difficile. «Pierre Oser est un homme qui a le sens des responsabilités et du dévouement. Il parle peu mais parle juste et c'est un homme d'écoute. Il a participé aux changements de la ville de Delle pendant déjà vingt-trois ans, constate Raymond Forni. C'est un homme fidèle dans ses engagements de gauche au sein du Parti socialiste avec des principes jamais trahis mais il est aussi fidèle en amitié. Homme sage, il ne fait pas d'esbroufe mais il agit, en sollicitant l'avis de ceux qui l'entourent. Son éducation et son ancien métier d'instituteur lui ont appris à tendre la main vers les autres.»
Raymond Forni a conclu ses louanges en souhaitant que Pierre Oser continue encore longtemps à rendre service à la collectivité car il reste encore du chemin… avant d'obtenir la médaille d'or ou de vermeil.

Patrice Boufflers

Moment d'émotion et d'amitié pour Pierre Oser et Raymond Forni.

Du 10 Mars 2008

Elections municipales

Pierre Oser bat le record de Forni.

En 2001, Raymond Forni marquait un record en gagnant la mairie de Delle avec 72,22%.
Pierre Oser (PS), son successeur, maire depuis 2004, fait encore mieux. Sa liste, "L’avenir en tête", est élue à 73,36%. Il récupère 26 sièges sur 29 au conseil municipal.
Une large majorité face à Cyril Pessin et sa liste "Un avenir pour Delle" qui recueille 26,64% des suffrages.

Elections cantonales

Double triomphe pour Pierre Oser

Après avoir remporté haut la main la mairie de Delle, qu’il dirige depuis 2004, Pierre Oser (PS) arrive aussi très largement en tête sur le canton de Delle.
Il gagne au premier tour avec 54,84 % des suffrages exprimés. Il fait même mieux qu’en 2001. Cette année-là, il avait été le seul conseiller général élu au premier tour avec 52,14% des suffrages.

Seul devant

Bernard Tenaillon (UMP) arrive second avec 30,91% des suffrages exprimés. C’est un peu mieux que ce qu’avait fait la RPR Claudette Chavey en 2001 — à noter qu’hier, cette dernière se retrouvait remplaçante de Bernard Tenaillon.
Finalement, l’absence de candidats d’extrême droite n’a visiblement guère servi le candidat de droite.
Les deux autres candidats de gauche sont loin derrière. Le communiste Pascal Burghoffer, déjà en lice aux précédentes cantonales, fait moins. À savoir 5,81% contre 7% en 2001. Tandis que Roger Thévenot, candidat divers gauche, recueille 8,44% des suffrages.
Quant au taux d’abstention, il est en augmentation. Avec 36,14% en 2001, il passe à 38,74% pour ces élections.


Du 16 Mars 2008

Pierre Oser est réélu à la tête de la commune

Maire de Delle depuis 2004 après avoir succédé à Raymond Forni, Pierre Oser a été réélu à la tête de la commune avec 26 voix contre trois bulletins blancs.

La liste de Pierre Oser, "L’avenir en tête" a recueilli 73,36% des voix dimanche dernier et 26 postes de conseillers sur 29.
L’opposition, avec 26,44% des voix, se voit attribuer trois postes de conseillers occupés par Cyrille Pessin, André Muller et Claudette Chavey.
Après les félicitations d’usage, Pierre Oser a indiqué que «l’équipe allait diriger la ville dans la continuité, respectant ainsi le souhait des Dellois, avec une parité entre l’expérience des anciens et les idées neuves des nouveaux élus.»
Il a également souligné «qu’il fallait se retrousser les manches pour être à la hauteur des attentes des habitants au cours des six ans de travail, avec un engagement de tous et de tous les jours.»
Le conseil municipal a ensuite nommé sept adjoints qui — dans les communes de plus de 3.500 habitants — sont désormais élus au scrutin de liste à la majorité absolue, sans panachage ni vote préférentiel.
La liste des adjoints proposée par le maire a recueilli 26 voix contre trois bulletins blancs.

Les adjoints et leurs compétences

Premier adjoint : André Helle (affaires générales, finances, éducation, personnel) ; 2e adjointe : Yvette de Koninck (communication, relations internationales, fêtes et cérémonies) ; 3eadjoint : Dominique Savorgnano (travaux, espaces verts, circulation et sécurité, conseils de quartier) ; 4e adjointe : Marielle Bandelier (culture et animation) ; 5e adjoint : Daniel Bour (sports et jeunesse) ; 6e adjointe : Catherine Lescalier (aide sociale et seniors) ; 7e adjoint : Robert Natale (urbanisme, développement durable, cadre de vie, environnement).

Le maire, entouré de ses sept adjoints.